Les meilleures et les pires séries de 2018 selon la rédac’

Le top séries 2018 de Laurent

Les meilleures et les pires séries de 2018 selon la rédac'
Les nouvelles aventures de Sabrina © Netflix

The Haunting of Hill House

La série surfe tantôt sur le fantastique, tantôt sur l’horreur sans tomber dans les clichés et reste assez accessible grâce à une histoire riche et des personnages auxquels on s’identifie assez facilement. On apprécie tout particulièrement l’approche psychologique des protagonistes, leur rapport à la maladie, la dépression et cette peur viscérale qui pénètre chaque plan, chaque décor, chaque situation. Probablement la meilleure série de l’année.

Nightflyers (saison 1)

La série du papa de Game of Thrones vient à peine de débuter mais nous laisse entrevoir une saison très prometteuse avec un huis clos digne des films de Stanley Kubrick (les références y sont omniprésentes) et une intensité dramatique prenante. On aime également les plans assez cinématographiques des premiers épisodes, qui changent la vision que l’on a des séries de manière générale.

Les Nouvelles Aventures de Sabrina (saison 1)

La jeune sorcière revenait cette année sur Netflix dans une adaptation assez sombre et assez proche des comics, tout en proposant différentes histoires où notre sorcière est mise à l’épreuve dans ses choix de vie. Une approche intéressante de l’adolescence et de ses problèmes qui vaut bien qu’on y jette un coup d’œil.

Le flop séries 2018 de Laurent

Les meilleures et les pires séries de 2018 selon la rédac'
Deutsch-les-landes © Amazon

Deutsch-les-Landes

La quintessence de tout ce qui est mauvais dans le genre. Caricaturale, pas drôle, longue, mal tournée… Même Marie-Anne Chazel, qui pourtant nous a habitué a tellement mieux, ne semble pas y croire non plus. Côté intrigues, c’est bien simple : elles sont inexistantes… À fuir de toute urgence.

Insatiable (saison 1)

Maladroit et gênant… Voilà comment on pourrait résumer la première saison d’Insatiable, série Netflix surfant allègrement sur la grossophobie mais surtout dans le mauvais goût. Une série bourrée de clichés, puérile, bordélique, gênante au possible… On salue quand même la prestation d’Alyssa Milano qui tire son épingle du jeu, mais cela ne suffit pas.

Désenchantée (saison 1)

La série n’est pas mauvaise en soit, mais souffre de plusieurs problèmes et manque malheureusement d’ambition, surtout quand on connaît le travail de Matt Groening sur Les Simpsons et Futurama. Une série qui ne va malheureusement pas au bout de son potentiel et se cherche encore, avec des personnages trop dans la retenue. On attend la suite.

1 2 3 4 5

About Author

Avatar

Leave A Reply