Critique Nightflyers saison 1 épisode 1 : Odyssée Kubrickienne

0

Il y a quelques jours, SyFy diffusait le premier épisode de la série inspirée de l’œuvre du papa de Game of Thrones, Nightflyers. Un show entre Alien, 2001 : l’Odyssée de l’Espace et Shining. Jouissif.

Ridley Scott et Stanley Kubrick auraient-il trouvé un successeur digne de ce nom ? C’est en tout cas ce que semble laisser présager le tout premier épisode de Nightflyers, série inspirée par le roman éponyme de George R.R. Martin et dirigée par Jeff Buhler.

Un épisode surprenant, à commencer par ses références subtiles éparpillée de ça de là. Shining, 2001 : l’Odyssée de l’Espace… on reconnait un objet, un lieu, une situation, le tout rendant hommage au travail de Stanley Kubrick. Une évidence, même dans les plans dignes d’un long-métrage de cinéma.

Car au-delà de l’histoire, ce qui est intéressant dans cet épisode, c’est bien la manière de filmer de Jeff Buhler qui nous fait penser à du grand art. Alors certes, on n’en est quand même pas à comparer son travail à celui de Kubrick, mais le fait est que les plans sont beaux, intelligents, fluides et ont toute leur place dans un métrage en salles.

Une qualité de l’image et de la photographie telle qu’on a fini par se demander s’il s’agissait vraiment d’une série, et si SyFy ne nous avait pas trompé sur la marchandise.

Nightflyers, un huis-clos spatial comme on les aime

Comme 2001 : l’Odyssée de l’Espace, la série nous transporte dans un vaisseau quittant la Terre, avec un équipage qui tente de s’entretuer, et tout comme le film de Kubrick (ça marche aussi pour Alien de Ridley Scott ou encore Sunshine de Danny Boyle), Nightflyers utilise les codes du huis clos et du thriller pour proposer une atmosphère angoissante, renforçant le stress du téléspectateur, engendré par les tensions entre l’équipage et le télépathe embarqué à bord.

Avec une telle maîtrise de l’intensité dramatique dès le début, on se demande comment le showrunner va pouvoir garder cette même dynamique tout au long de la saison. Quoi qu’il en soit, on a hâte de voir ça.

La saison 1 de Nightflyers est actuellement diffusé sur SyFy.

Advertisement
(Visited 1 times, 2 visits today)

Avis

9.0 Jouissif
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Laurent Pradal

Journaliste aussi curieux que possible et accro au boulot, écrivain à ses heures et fans de comics Marvel. A l’espoir qu’un jour, sa plume acérée fera tomber bien des têtes. Accessoirement on l’appelle « La Cavalerie » #AgentMayFan (et il n’aime pas forcément ça).

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.