[Critique] Un film qui peut vous être Fatal…

Fatal (ou Thorn Flower), premier long-métrage de l’acteur Lee Don-ku, possède tous les défauts d’un premier film. Le réalisateur a sensiblement eu les yeux plus gros que le ventre, désirant traiter un sujet purement dramatique, sans en être à la hauteur. Un groupe d’étudiants viole une camarade. Dix ans plus tard, l’un de ces hommes devient ami avec la jeune femme, sans que cette dernière ne sache qui il est réellement. Entre temps, l’ancien étudiant en question trouve refuge dans la religion en espérant l’absolution de ses péchés.

Une intrigue lourde, pesante, n’offre au spectateur que des longueurs interminables. Le film ne semble pas abouti, malgré une introduction dynamique. Lee Don-ku reste réaliste, filmant ses acteurs en gros plans. L’ensemble maladroit ampute cette ambiance malsaine se dégageant de l’intrigue elle-même.

Bien que le pitch soit alléchant au premier abord, Fatal ne tient pas son heure cinquante sans de nombreux bâillements.

Fatal est sorti le 5 octobre 2012.

Article écrit par Cécile Ravidat.

Avis

4 Peut mieux faire
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply