[Critique] Hope, un coup de coeur coréen

Sorti il y a à peine quatre semaines en Corée, Hope s’annonce comme déjà comme un très grand film. Réalisé par Lee Joon-ik et tiré d’un fait divers datant de cinq ans, ce long-métrage raconte comment une fillette de 8 ans tente de retrouver un quotidien ordinaire après un viol atroce.

Tous les ingrédients d’un mélodrame à pleurer dans les chaumières sont présents. Pourtant, Hope reste beau, dans sa simplicité et sa douceur. Le réalisateur traite pudiquement l’acte abusif, sans s’étendre davantage sur des détails sordides. L’importante place des parents et le manque de soutien aux victimes sont clairement mis en avant par le cinéaste qui espère, par le discours de son film, réveiller les mentalités quant aux peines mineures infligées aux violeurs.

L’histoire, déjà prenante par son sujet, devient émouvante grâce à la sincérité des acteurs et au message d’espoir transmis par de belles images, une réalisation délicate et une mise en scène gracieuse.

Le spectateur versera quelques larmes, bien sûr, mais elles seront sereines, sans basculer vers l’émotion purement superficielle.

La sortie de Hope est prévue en 2013.

Article écrit par Cécile Ravidat.

Avis

10 Parfait
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply