Festival du Film Coréen : Jour-2

La corée s'invite à ParisToujours en pleine forme, nous attaquons notre deuxième journée au Festival du Film Coréen. La journée s’annonce dense, pleine de surprises, positives comme négatives…

Notre premier film fut The Beats Goes on, de Byun Sung-hyun, dont la critique entière est disponible ici. Une petite surprise qui fait désormais partie de notre liste de longs-métrages spécifiques pour les jours pluvieux. Une énergie folle se dégage de ce petit bijou du genre, traitant avec humour et mélancolie le récit de deux jeunes rappeurs souhaitant se faire reconnaître dans le milieu.

Mais notre sourire à peine formé, nous le perdons immédiatement avec Fatal, réalisé par Lee Don-ku, rassemblant à lui tout seul toutes les erreurs d’un premier film. Un long-métrage maladroit du début à la fin, traitant d’un sujet grave : le viol collectif d’une étudiante, qui, dix ans plus tard, se lie d’amitié avec l’un de ses bourreaux sans le savoir. Hélas le jeune réalisateur n’a pas la carrure d’endosser un tel sujet. Un avis plus développé se trouve juste .

Et enfin, notre premier gros coup de cœur, un réel hymne à la vie et l’espoir : Hope, signé tendrement par Lee Joon-ik. Un long-métrage simplement beau et émouvant, sans dépasser la fine limite du pathos, à ne pas rater lors de sa sortie. Quelques détails en plus en cliquant ici.

Demain deux films nous attendent à nouveau, restons prêts aux surprises !

Article écrit par Cécile Ravidat.

About Author

Avatar

Leave A Reply