Les tops et flops jeux vidéo de 2021 d’après la rédac’

Pinterest LinkedIn Tumblr +
Showing 1 of 2

Avec l’année 2021 qui touche à sa fin, il est temps pour la rédaction de revenir sur ses surprises et déceptions en matière de jeux vidéo. OK let’s goooo !

Le top des jeux vidéo de Charley

Les tops et flops jeux vidéo de 2021 d’après la rédac’
©Hazelight Studios

It Takes Two

Le soft d’Hazelight est une merveille pour ce qui est du jeu en coopération. Une campagne de 12 heures à l’ambiance enchanteresse, renouvelant constamment son gameplay et ses niveaux, afin de proposer une aventure au charme fou. Parfait pour jouer en couple ou entre potes, c’est indéniablement le jeu de l’année !

Deathloop

Les développeurs français d’Arkane (Dishonored 2) accouchent ici d’un jeu bac à sable systémique au level design complètement fou et au gameplay jouissivement maitrisé. Après 4-6h de rôdage introductif, impossible de lâcher la manette dans ce « Hitman rencontre Un Jour sans Fin« , à l’ambiance 70s délicieuse. LE jeu solo de l’année !

Forza Horizon 5

Certes, ce 5e opus de Playground ne révolutionne pas la formule, mais représente un maxi-best of de toute la série. Beau à en tomber, addictif manette en main, proposant un roster de bagnoles conséquent, Forza Horizon 5 bénéficie en outre d’une immense map mexicaine dépaysante à souhait !

Le flop des jeux vidéo de Charley

Les tops et flops jeux vidéo de 2021 d’après la rédac’
©Konami

eFootball 2022

Autant tirer sur l’ambulance devant ce faux-concurrent à FIFA en free-to-play semblant avoir 10 ans de retard à tous les niveaux. Par contre le chara design nous aura abreuvé de jolis fous rires, donc pas inutile donc !

12 Minutes

Ce jeu indé sur fond de time loop est sans doute un des thrillers psychologiques les plus ampoulés de l’année. De belles promesses, appliquées à une intrigue et une ambiance pleines de promesses initiales, mais où la structure totalement mécanique nuient à l’expérience globale. Plouf plouf donc !

Far Cry 6

Pas pire que le 5, mais pas réellement meilleur non plus dans cet opus ambiance Fidel Castratrice, où Giancarlo Esposito (Breaking Bad, The Mandalorian) incarne un charismatique dictateur afin de combler un scénario cliché. Mécaniques de jeu recyclées, game design sans imagination, IA catastrophique…on ronfle sévère devant ce Far Cry aussitôt oublié !

Showing 1 of 2
Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.