Quake Champions : le roi a-t-il encore sa place ?

0

Id Software a réussi de 1992 à 1996 à définir de nouvelles règles pour le jeu vidéo. L’héritage de Wolfenstein 3D, Doom, et de Quake est omniprésent dans une infinité de jeux actuels, tant leurs principes ont été repris et mélangés depuis plus de 20 ans.

À l’E3 2016, Quake Champions annonçait mélanger d’anciennes mécaniques à de nouvelles très populaires dans les jeux actuels. La nervosité et la précision du gameplay exigeant de la série s’allient désormais à des personnages aux capacités simples et aux statistiques uniques.

Un risque en découle concernant son public. Avec le succès des titres comme Overwatch, Bethesda peut éventuellement récupérer de nouveaux participants en quête d’un gameplay plus précis, comme il pourrait perdre ceux en quête d’égalité ! Seul le talent du joueur à exploiter des capacités universelles et non-personnalisables importait dans Quake. Ajouter des champions uniques possédant différentes faiblesses et atouts crée forcément une relation non-transitive déséquilibrant l’affrontement, contraire au principe compétitif de Quake.

Au vue du résultat en accès anticipé, Bethesda semble gérer consciencieusement cet équilibre, sur le papier assez instable. Le défi de l’entreprise sera de créer une méta cohérente pour se démarquer, tout en gardant son identité.

En attendant, Quake Champions reste disponible en early access, et sera free to play à une date de sortie inconnue.

Advertisement
(Visited 104 times, 21 visits today)

À propos de l'auteur

TerminaT

Depuis sa naissance, ce garçon se nourrit essentiellement de produits vidéoludiques officiels comme officieux. Pour appâter ce moddeur/compositeur/streameur, secouez un fromage et invitez le à jouer à Metroid (vous avez 9 chances sur 11 de vous faire un copain).

Réagissez !