Critique Fear The Walking Dead saison 4 : la voix du berger !

0

Bien commencée (notre critique), la saison 4 de Fear The Walking Dead vient de se conclure et de coiffer la série mère sur le poteau de l’univers survivaliste avec une bonne dose d’humanisme que The Walking Dead peine à retrouver.

Unique. En faisant de Morgan son personnage principal, Fear The Walking Dead s’assure une continuité scénaristique qui suit à la trace son aînée. Mais alors qu’il était passablement chiant dans cette dernière, ce « nouveau » Lenny James étonne par son leadership, incarnant parfois un Rick encore plus convainquant que ne le fera bientôt plus Andrew Lincoln. Un chef pacifiste, rompu aux épreuves de la survie et qui permet à de nouveaux survivants d’intégrer ceux de la famille Clark, mention spéciale à Maggie Grace et Garret Dillahunt, géniaux. Avec des génériques innovants et une imagerie complètement désaturée, le show d’AMC assume son indépendance alors même qu’il suit l’ambiance désolée de personnages errants dans un monde dépourvu de vie. Une belle réussite visuelle, aidé par de nouveaux venus qui apportent un élan de fraîcheur dans un paysage morbide.

Mais toujours inégal. Sauf que succès télévisuel ne peut s’empêcher de jouer avec nos nerfs alors qu’un rythme inégal fait son apparition pour nous rappeler que oui, on est toujours chez les zombies et que TWD reprendra bientôt sa trame léthargique. Tantôt impressionnés on est vite lassé par des épisodes qui n’avancent pas et n’ont d’intérêt que de ralentir inutilement un fil narratif pourtant bien pensé. Sauf quand un nouveau méchant débarque, plus risible et horripilant que terrifiant. Pour le coup, on attend de retrouver Negan de pieds ferme, mais c’est bien tout ce que Fear The Walking Dead envie à sa cousine.

La saison 4 de Fear The Walking Dead est disponible sur AMC et OCS.

Advertisement
(Visited 1 times, 13 visits today)

Avis

8 rutilant !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.