Cinquante nuances plus sombres : les cinq pires moments du film

Le crash de l’hélico

Cinquante nuances plus sombres crash hélicoptère

© Universal Pictures

Eh dire qu’il aurait pu mourir ! Quel soulagement ça aurait été ! Mais non, Christian Grey, c’est le plus riche, le plus beau, le plus fort. Alors même si son hélico est détraqué, le beau milliardaire parvient à le poser en douceur au milieu des rochers. Sa famille, sans nouvelles de lui, s’est réunie autour de la télé pour suivre les infos. Et là, Christian se pointe tranquillement. Pull intact, jean intact, visage intact. Deux solutions : soit le réalisateur a cinq ans, soit il nous prend pour des quiches !

D’autant plus qu’il ne ressort de son « terrible » accident qu’avec une légère égratignure sur la tempe… Une crédibilité sans faille ! On croyait avoir signé pour une romance torride, on se retrouve avec Wolverine ! Après l’enchanteresse suicidaire, ça fait quand même beaucoup !

1 2 3 4 5

About Author

2 commentaires

  1. Après savez vous que le livre correspond exactement à ce que vous écrivez. Dons il est normal de ne pas voir plus. Et on appel ça une critique. Faites moi rire !!!

  2. Très cher Germain,
    Mais personne n’a dit que le livre était moins débile que le film mais il peut être sauvé par l’imagination du lecteur pardon de la lectrice ,ce qui est une impossibilité pour le film .
    « Et on appelle ça une critique »?
    Hélas non,c’est un simple constat …mais fort drôle.Cqfd.
    LPC

Leave A Reply