Cinquante nuances plus sombres : les cinq pires moments du film

Fantastic Birthday !

Kim Basinger Cinquante nuances plus sombres

© Universal Pictures

Joyeux anniversaire, joyeux anniversaire, joyeux an… Oh, mourrez ! Comme si l’idée d’une petite fête toute gaie pour un bonhomme aussi froid qu’un glaçon n’était pas suffisamment débile, la narration s’enfonce un peu plus dans la bêtise.

On a donc une ex-dominatrice sado-maso qui tape un scandale parce qu’elle est jalouse. Une Anastasia énervée qui lui jette son verre au visage. Et une maman de Christian effarée qui découvre que son fils a joué au docteur (spécial le docteur) avec sa meilleur amie (beaucoup plus âgée que lui). Grosse ambiance, donc !

On se demande tout de même ce qui est le plus épouvantable entre le jeu de série B de Kim Basinger (qu’est-ce qu’elle fait là d’ailleurs ?), son visage botoxé qui dégouline de jus d’orange ou l’air pseudo outré de Maman Grey ? Choix difficile face à tant de magie !

1 2 3 4 5

About Author

2 commentaires

  1. Après savez vous que le livre correspond exactement à ce que vous écrivez. Dons il est normal de ne pas voir plus. Et on appel ça une critique. Faites moi rire !!!

  2. Très cher Germain,
    Mais personne n’a dit que le livre était moins débile que le film mais il peut être sauvé par l’imagination du lecteur pardon de la lectrice ,ce qui est une impossibilité pour le film .
    « Et on appelle ça une critique »?
    Hélas non,c’est un simple constat …mais fort drôle.Cqfd.
    LPC

Leave A Reply