[Critique] States of Grace : l’état de Grâce

Google+ Pinterest LinkedIn Tumblr +

L’adolescent et ses problèmes, l’adolescence et ses clichés, tous deux dépeints puis dynamités par States of Grace, petit film indé américain cachant en réalité une grande force de caractère.

Il y a dans ce premier long-métrage de Destin Cretton une certaine candeur, une timidité dans la mise en scène lui donnant un air de faux documentaire sur les jeunes à problèmes placés dans les foyers et ceux chargés de veiller sur eux. Et de là découle tout son charme. Sans sombrer dans la mièvrerie ou les stéréotypes du genre, States of Grace garde sa ligne directrice : le réalisme tantôt cru, tantôt dur, tantôt émouvant, mais toujours juste.

Une œuvre touchante portée par une Brie Larson gagnant enfin ses galons et prouvant que derrière cette éternelle seconde rôle, se cache une grande actrice capable du meilleur. Pleine de sincérité, on vit l’histoire à travers le prisme de ses émotions.

Envoûtant, State of Grace nous entraîne sur un sujet délicat et réussi, malgré tous les obstacles, à nous donner les larmes aux yeux et le sourire aux lèvres.

States of Grace est sorti le 23 avril 2014 au cinéma

(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

8,5 À voir absolument
  • User Ratings (0 Votes) 0
Share.

About Author

Avatar

Leave A Reply