[Spectacle] Arrête ton char Ben-Hur : la parodie théâtrale avec Emmanuel Macron dedans

0

Arrête ton char Ben-Hur est une parodie pleine de modernité du célèbre Peplum, qui réunit les générations. Une plongée burlesque au cœur de l’empire romain, que vous n’êtes pas prêt d’oublier (surtout si vous osez le premier rang !)

Une comédie fraîche et légère. Le décor, les personnages, les costumes, les dialogues : tous les éléments de l’histoire de Ben-Hur sont présents. Mais il y aussi Le Seigneur des anneaux, Star Wars, Donald Trump, Cassius Cley, et même Super Mario qui s’incruste dans la scène anthologique (et ici hilarante !) de la course de char ! Jeux de mots, anachronismes et gags s’enchaînent sans temps mort, à la manière d’un Astérix et Obélix mission Cléopâtre ; et on pardonne quelques blagues un peu clichées.

Un casting redoutable ! Les comédiens enflamment la scène par leur énergie débordante et la complicité qui les anime ! Et chacun y va de son clin d’œil à l’actualité, à la politique ou encore à la religion. Avec une mention spéciale pour le Caméléon, qui interprète à lui seul – et avec brio – plus d’une douzaine de personnages ! Le tout est servi par la mise en scène efficace et pleine d’inventivité de Luc Sonzogni. Arrête ton char Ben-Hur, tu nous racontes une drôle d’Histoire !

Arrête ton char Ben-Hur, de Hugues Duquesne, Luc Sonzogini et Olivier Mag, avec Hugues Duquesne, Olivier Mag, Jo Brami et Benjamin Tranié, se joue au Théâtre de Dix Heures, à Paris, les jeudis, vendredis et samedis à 20h, et les dimanches à 16h30.

[Spectacle] Arrête ton char Ben-Hur la parodie théâtrale avec Emmanuel Macron dedans 1

© Facebook / Ben-Hur la parodie

Advertisement
(Visited 100 times, 10 visits today)

Avis

8 A voir
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !