Logan : cinq rôles où Hugh Jackman nous a fait oublier Wolverine

Kate et Leopold

Kate et Leopold Hugh Jackman

© Miramax Films

Magnifiquement moulé dans ses collants immaculés, Hugh Jackman se livre ici à la comédie romantique pure et dure. Au côté d’une jolie Meg Ryan célibataire, il joue le prince charmant venu d’un autre temps. Car 2001, ce n’était pas uniquement l’Odyssée de l’espace, c’était aussi l’arrivée à New-York de Leopold, troisième duc d’Albany, tout droit débarqué de l’année 1876.

Elégance, politesse et raffinement, le beau Hugh use de son charme archaïque pour toucher le cœur de cette femme moderne et libérée. Présenté comme cela, le schéma paraît simple, mais la réalité est, hélas, bien différente. Il faudra alors remporter un combat téléphonique, une guerre contre le toasteur et la bataille des excréments pour chien avant de s’intégrer dans cette nouvelle époque. Un enchainement de situations absurdes et ridicules qui prêtent à rire, plaçant alors Hugh Jackman dans un registre nouveau, où il faut lier l’humour à l’amour.

Bien que sa crédibilité en tant que clown des temps modernes soit hautement entachée par une garde robe aux variations discutables, il prouve qu’il peut être tendre et doux comme un agneau. Une prouesse qui nous fait complètement oublier le violent Wolverine.

Retrouvez la bande-annonce de Kate et Leopold.

1 2 3 4 5 6 7

About Author

Avatar

Leave A Reply