Grégoire, c’est presque ça !

Pour son troisième album, Les roses de mon silence, Grégoire a annoncé à qui voulait l’entendre de nouvelles sonorités. Mais pas de nouveaux thèmes. Pour faire simple : amour, amitié et jeunesse… Rien de nouveau sous le soleil !

Mais il faut reconnaître une chose, la tête d’affiche de My Major Company a fait quelques efforts notables et pour cela il mérite quelques encouragements. En ouverture de l’album, Les roses de mon silence et C’est pas l’enfer inaugurent de bonnes choses. De l’accordéon, de l’électro et des textes qui sortent de la naïveté habituelle de la variété française. Malheureusement, le soufflé tombe au fur et à mesure de l’écoute et avec, ce constat froid et dur, ce chanteur est bon quand il ne pousse pas sa voix.

Le piano, son timbre bas et posé, ainsi que sa plume font la différence sur plusieurs morceaux (Variations, En souvenir de nous) mais dès qu’il revient à de la variet’ bon marché, on s’ennuie, tout simplement. On saluera tout de même l’originalité de l’œuvre dans sa globalité comme pour Lève toi (chanté en canon) et Capricieuse (chantée au féminin).

Avis : 5,5/10

« Les roses de mon silence » de Grégoire, sorti le 18 septembre 2013.

Article écrit par Julien Ferreira.

About Author

Avatar

Leave A Reply