[Critique] The Girl from the South, un témoignage poignant

En 1989, le documentariste José Luis Garcia se rend en Corée du Nord avec une caméra VHS afin d’assister au rassemblement international des jeunesses communistes. Il est subjugué par la rencontre d’une militante sud-coréenne pacifiste Im Su-kyong, se battant pour la réunification des deux Corées. Vingt ans plus tard, il retrouve cette femme pour lui dédier ce documentaire.

Devant l’honnête caméra de José Luis Garcia, Im Su-kyong apparaît comme une femme vieillie et épuisée par le combat qu’elle a menée. Elle reste amère, distante et gênée.

Le souvenir de cette militante hante réellement le réalisateur, encore durant les interviews. On peut sentir toute la fascination qu’il a pour elle mais cette dernière ne comprend en rien pourquoi. Sur la fin, le documentariste, et surtout l’homme, paraît déçu de ne pas retrouver son idole telle qu’elle était il y a vingt ans en arrière.

Ce documentaire captivant mélange images d’archives et récentes, le rendant modeste. Et puis, un peu de culture ne fait pas de mal, donc à voir, tout simplement.

The Girl from the South/La chica del Sur est sorti en 2012.

Article écrit par Cécile Ravidat.

 

Avis

8 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply