Critique LBJ, le Président dans l’ombre de Kennedy

Il est bien triste de voir le célèbre réalisateur de Misery et de Princess Bride, Rob Reiner, relégué au VOD en France pour son biopic sur le président qui a succédé à Kennedy, Lyndon B. Johnson. De ce fait, on s’attendrait presque à un mauvais film du cinéaste avec ce LBJ … à tort.

Académique mais pertinent. Même si le traitement n’a rien d’original, les dialogues ciselés et les personnages hauts en couleurs permettent au film de devenir plus qu’un simple biopic fait par n’importe qui. Petit à petit, on se retrouve happé par le récit qui révèle toute sa substance avec finesse, tout en donnant l’occasion à Woody Harrelson de livrer une excellente performance – une de plus dans sa belle carrière – et à Richard Jenkins de jouer le rôle complètement à contre emploi d’un sénateur raciste et malsain –  du jamais vu pour quelqu’un d’aussi sympathique !

Un président mal aimé. Le récit s’attarde sur les différences entre Kennedy, le photogénique, et Johnson, le sudiste bougon. Le portait se révèle fort flatteur pour Johnson qui montre un vrai talent pour la politique intérieure, mais qui peine à se faire apprécier par ses concitoyens. À défaut d’avoir la grâce du Lincoln de Spielberg, le film de Rob Reiner est un bon biopic et on ne va pas s’en plaindre !

LBJ sort le 11 avril en VOD et le 09 mai en DVD.

Avis

7 Pas mal !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply