Critique Dans leur regard (When They See Us) saison 1 : récit d’une jeunesse volée

Avec Dans leur regard, Netflix frappe un grand coup. Cette mini-série écrite et mise en scène par Ava DuVernay raconte l’histoire vraie et tragique de cinq adolescents américains. Tout simplement magistral.

Connue pour son engagement dans la défense de la communauté afro-américaine, la réalisatrice Ava DuVernay revient plus en forme que jamais. Ainsi, avec Dans leur regard (When They See Us en version originale), elle s’intéresse à un sombre et glaçant fait divers vieux de trente ans qui semble bien trop actuel. Lorsqu’un soir d’avril 1989 une joggeuse est agressée, violée et laissée pour morte dans un fossé de Central Park, cinq jeunes de couleur sont interpellés et passent rapidement aux aveux. Victimes de la naïveté inhérente à leur jeune âge (entre quatorze et seize ans), ils avouent un crime qu’ils n’ont pourtant pas commis.

©Atsushi Nishijima/Netflix

En quatre épisodes qui pourraient presque constituer un très long film, la réalisatrice américaine dépeint le destin tragique de cinq adolescents broyés par un système et une justice défaillants. Après avoir purgé de longues années de prison, tous tentent tant bien que mal de s’adapter à un monde qui a continué d’avancer sans eux. Deux périodes temporelles qui montrent parfaitement la dureté de la justice et la difficulté des protagonistes à reprendre le cours de leur vie. Parfait, le casting met en scène de nombreux acteurs connus comme Vera Farmiga, Michael K. Williams, Felicity Huffman ou encore Chris Chalk (Lucius Fox dans Gotham).

Le paradoxe américain

S’il est indéniable qu’Antron, Raymond, Kevin, Korey et Yusef se trouvaient au mauvais endroit au mauvais moment, ce n’est pas l’argument principal pour les défendre. Car les situations et les faits décrits paraissent tellement invraisemblables que si l’histoire des cinq de Central Park n’était pas vrai, la série semblerait largement exagérée. Ava DuVernay dénonce habilement le traitement réservé aux minorités ethniques. Mais elle ne tombe pas dans le procès à charge contre son pays. Méconnue dans l’Hexagone, cette affaire illustre avec brio les multiples visages de l’Amérique. Leader mondial, et pourtant caractérisé par d’énormes inégalités.

Comme l’affaire O.J Simpson, racontée dans American Crime Story: l’affaire O.J Simpson (notre critique), celle du viol de la joggeuse de Central Park a profondément marqué l’Amérique. La série fera également penser à Seven Seconds (notre critique). Si cette dernière est un thriller imaginaire, les deux se rejoignent dans leur volonté de montrer les difficultés des Afro-Américains au sein de la société, et leur relation compliquée avec les force de l’ordre.

©Atsushi Nishijima/Netflix

Dure dans ses propos et éprouvante de la première à la dernière minute, la série ne laissera personne insensible. A la limite du documentaire dans sa construction, sa narration et son traitement de l’image, le résultat final est brillant. Plus qu’un hommage à ces écorchés vifs, Dans leur regard est une mise en lumière de la vérité. Car ces hommes n’ont été déclarés innocents qu’en 2002, soit plus de dix ans après les faits.

Un programme original à ne surtout pas manquer.

La saison 1 de Dans leur regard est disponible sur Netflix.

Avis

9 Une oeuvre coup de poing
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply