Black Sails évite le naufrage

La chaîne Starz deviendrait-elle un peu trop sage ? À voir les huit épisodes de cette première saison de Black Sails et ce, malgré les scènes de sexe majoritairement injustifiées, on ne peut s’empêcher de constater un certain manque de vigueur du côté des pavillons noires.

Loin d’être des terreurs des océans, nos pirates paraissent plus tenir du marin d’eau douce. Les négociations entre protagonistes prennent à elles-seules les deux tiers de la saison et on désespère de les voir lever l’encre notamment lors des trois premiers épisodes relativement lents. Certains personnages en souffrent, à l’image d’un Charles Vane étouffé au bénéfice d’une Eleanor Guthrie insupportable. Notre soif d’aventure menace assez souvent de nous déshydrater.

Pourtant le show possède des qualités solides à commencer par une réalisation impeccable et un casting de « sales gueules » plutôt convaincant. L’action reprend un peu le dessus lors de la seconde partie et la série semble enfin déployer ses voiles multipliant les retournements de situations. Il était temps.

Malgré ses belles promesses et son potentiel, Black Sails navigue sur une mer dangereuse et il va falloir peut-être changer un peu de cap lors des prochaines saisons pour éviter le naufrage.

Avis : 6,5/10

About Author

Avatar

Leave A Reply