[Critique] Black Sails S02 : poker menteur

Au Poker, soit on a une bonne main, soit il faut savoir bluffer. Avec Black Sails, c’est un peu des deux. Sans jamais posséder toutes les armes pour s’imposer télévisuellement, la série parvient à se maintenir à flots, sans montrer le moindre signe de faiblesse, notamment en sachant oser.

Le premier épisode de cette saison 2 dévoilait une nouveauté : le flashback. Les suivants l’imposeront comme élément-clé de l’intrigue, permettant de lever la voile sur le mystérieux Capitaine Flint et ses objectifs. Certains grinceront des dents face à ces révélations, d’autres apprécieront cette prise de risque adroite.

Black Sails tente également de prolonger le plaisir en multipliant les rebondissements. S’ils ne sont pas tous bien pensés, ajoutant parfois de la confusion inutilement, ils parviennent à atteindre leur but : maintenir l’attention d’un spectateur, pourtant avide d’une action rarissime.

Le plus grand défaut de la série reste et restera son évidente frilosité à faire couler le sang, les personnages préférant parlementer encore et toujours. Un comble quand on porte le titre de pirate. Mais cette stratégie permet de prendre son public par surprise en proposant des affrontements aussi soudains que violents. Et là Black Sails remporte la partie de Poker.

Avis

7 Le grand bluff
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply