Test F1 2019 toujours en pole position !

Si F1 2019 est sorti quelques jours après le huitième GP, il n’aura pas manqué le coche dans le cœur des joueurs…

Encore quelques petits écueils esthétiques

D’un point de vue esthétique déjà. Certes les animations des personnages laissent à désirer, celles toujours identiques des montées sur le podium également. On pourra également pinailler sur quelques bug, mais la modélisation des véhicules autant que des circuits flatte la rétine. De même, on a accès à de nombreuses customisations pour le ou la pilote et la voiture, ce qui est vraiment un bon point.

Par sa bande-son dans un second temps. Le bruit des véhicules modélisés retranscrit bien les effets sonores de leurs modèles de métal, pour une immersion totale. Seuls les commentateurs laissent vraiment à désirer avec leurs phrases hyper répétitives et leur fixette sur les premiers arrivés.

Test F1 2019 met la gomme !
©Codemasters

Un gameplay très riche

Le gameplay ensuite. Le mode carrière propose un petit scénario, qui, s’il s’avère assez peu original, a le mérite d’exister. Mieux, la mise en scène a été améliorée par rapport aux précédents opus, avec des choix à faire pendant la course.

Après quelques petits tours en F2, on arrive dans la catégorie F1 où l’on pourra choisir l’écurie disponible en fonction de nos performances. On se retrouvera face à un rival et face à la presse, où nos réactions impacteront notre popularité, le mental de l’équipe et donc, nos contrats.

Au niveau des courses en elles même, il est possible d’étudier de nombreuses statistiques et d’améliorer la voiture sur de nombreux points. En effet, elles seront nécessaire au fil des championnats puisque Codemasters a revu l’Intelligence Artificielle pour le meilleur. Dépassements osés, touche-touche, trajectoires fluides, agressive juste ce qu’il faut, une fois réglée à votre niveau elle participera pour beaucoup à l’immersion. Ses attaques ne sont de plus, pas toujours prévisibles.

Test F1 2019 met la gomme_1
©Codemasters

Pour la prise en main des véhicules, les voitures possèdent vraiment chacune leur personnalité. Les modifications apportées (pneumatiques, moteur, aérodynamisme…) autant que les dégâts provoqués, qui obligent à conserver le facteur « retour au stand » en tête durant toute la course. En bref, on a toutes les sensations nécessaire et c’est juste du bonheur. Pour les débutants, un retour en arrière lors des erreurs et de nombreuses aides sont encore disponibles, qu’il est possible de désactiver dans les menus.

Au niveau de la durée de vie, F1 2019 vous tiendra une quinzaine d’heures en halène sur le mode campagne (tout dépend ensuite si vous avez choisi la version courte, médium ou longue des courses). Plusieurs autres modes viennent compléter le jeu, le rétro (avec des voitures de 1972 à 2010, coup de cœur assuré pour les passionnés), le online classique, les ligues, les épreuves hebdomadaire, etc. et évidemment de nombreux trophées.

Au final, F1 2019 conserve toutes ses lettres de noblesse. Si l’on pourra lui reprocher quelques détails, l’opus reste dans l’ensemble une véritable réussite, une référence en matière de simulation automobile.

Avis

8.5 Presque parfait !

F1 2019 est sorti le 28 Juin 2019 sur PS4, PC et XO.
Test réalisé sur PS4.

  • Graphismes 8
  • Bande-son 9
  • Gameplay 9
  • Originalité 7
  • Durée de vie 10
  • Multijoueur 8
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Ida Gonthier

Leave A Reply