Telltale Games est sauvé !

En septembre 2018, on apprenait avec désolation que le studio Telltale Games, studio américain fondé en juillet 2004 (The Walking Dead, The Wolf Among Us) allait définitivement fermer ses portes en raisons de nombreux soucis, notamment financiers.

Presque un an plus tard, c’est donc avec surprise que l’on découvre que le studio repart sur de nouvelles bases. Ainsi, il a été racheté dans l’intervale par LCG Entertainment, société d’investisseurs fondée par Jamie Ottilie (Galaxy Pest Control, Power Rangers…) et Brian Waddle (moteur Havok…). Athlon Games, Chris Kingsley (Rebellion), Lyle Hall (Heavy Iron Studios) et Tobias Sjögren (ex-Starbreeze) font égalment partie des actionnaires.

LCG a donc acheté les actifs clés, les marques de commerce, la technologie et certaines propriétés intellectuelles du studio dans le but de rééditer certains jeux et de développer de nouvelles œuvres.

Qu’en est-il des licences ?

LCG Entertainment et Telltales conservent The Wolf Among Us, Batman: The Telltale Series et Puzzle Agent. À voir ce que le studio en fera.

Pour les point’n click dédiés à Borderlands, Game of Thrones, Les Gardiens de la Galaxie et Minecraft, aucune décision n’a encore été dévoilée.

The Walking Dead appartient à Skybound Interactive suite à la liquidation. Ce studio avait également embauché des employés de Telltale pour terminer le dernier épisode de la série, avant de publier l’édition définitive en mars. Le projet d’adaptation de Stranger Things avait lui, été récupéré par Netflix.

Telltale Games est sauvé !
©Telltales Games

Pour régler le problème de la gestion ?

Le siège social quitte San José et déménage à Malibu, en Californie. Les activités quotidiennes de Telltale Games seront gérées par Ottilie et Waddle (gestion, technologie, développement, finances…). Tous deux travailleront en étroite collaboration avec Athlon Games (Le seigneur des Anneaux), qui servira de partenaire en marketing et en édition.

Certains membres de l’équipe de Telltale rejoignent la nouvelle société, notamment Sara Guinness, qui sera directrice des opérations. LCG espère embaucher plus de l’équipe d’origine, même si pour le moment ce seront principalament des contrats freeelance qui leur seront proposés, avec opportunité de contrat sur le long terme par la suite.

Le recours en justice collectif lancé à l’encontre des anciens dirigeants de l’entreprise est toujours en cours. Même si cette mesure ne concerne pas LCG Entertainment, nulle doute que l’entreprise aura besoin de temps pour relancer le studio !

About Author

Ida Gonthier

Leave A Reply