Luc Besson prend la défense de Sean Penn à Cannes

Face à la ire des critiques cannoises (dont nous faisons partie), Sean Penn était bien « seul avec son film » comme il le disait si bien. Mais comme toute demoiselle en détresse, il peut compter sur un preux chevalier : Luc Besson.

Le réalisateur a tenu à défendre The Last Face dans un tweet où il dénonce le lynchage facile sur un homme « qui a plus de courage qu’ils n’en auront jamais ». Pour lui, le film est littéralement un « chef d’oeuvre » qu’il a adoré. Il faut dire que le cinéaste français et Cannes ont un lourd passif et qu’il cherche peut-être à mettre un petit tacle au Festival. Où sinon il était bourré.

About Author

Avatar

Un commentaire

  1. Avatar
    Augusta Lambert on

    Je n’ai pas vu le film, mais la réaction des « toujours prêts au lynchage » me donne envie de le voir
    J’aime beaucoup Sean Penn et ses engagements, et je me méfie toujours des « critiques » qui ont hué « La grande bouffe », enterré « Berlin » de Lou Reed, ou »Exile on main street » à leur sortie pour finalement les traiter de chefs d’œuvre une fois que le mal a été fait … Il est vrai que le risque qu’ils prennent est bien moins grand, on ne les destitue jamais !

Leave A Reply