From Dusk Till Dawn : une série en enfer

Des vampires, des personnages badass et Salma Hayek en danseuse sensuelle, en 1996 Robert Rodriguez faisait rêver de nombreux aficionados avec Une Nuit en Enfer (From Dusk Till Dawn en VO). 18 ans après, le bonhomme ressuscite son œuvre sous format télévisuelle. Tout d’abord intrigante, l’idée en devient vite vaseuse.

Première erreur : reprendre les personnages du film. D.J. Cotrona ne possède pas le charisme d’un George Clooney et heureusement qu’il peut compter sur Zane Holtz pour redresser un peu le niveau en Richie Gecko allumé et effrayant à souhait. Quant à Don Johnson, son apparition tient plus du copinage maladroit.

Mais le gros problème reste le rythme de cet épisode. 50 minutes où l’intrigue patauge, multipliant les flashbacks et les séquences kitsch pour tenter d’apporter un peu de sel à un plat périmé. Pour son grand retour, From Dusk Till Dawn peine à réimposer sa marque et semble ne pas savoir dans quelle direction aller. Pour Robert Rodriguez, une saison 2 ; pour le spectateur, sa télécommande.

Avis : 4/10

About Author

Avatar

Leave A Reply