[Avignon 2017] Prenez de la hauteur avec Réda Seddiki dans Deux mètres de liberté

1

Vous vous demandez où sont passés la fraternité, la tolérance et le respect ? Ne cherchez plus et allez prendre de la hauteur avec Réda Seddiki et ses Deux mètres de liberté. Cet artiste aussi grand par sa taille que par son talent va vous surprendre.

De l’humour intelligent. En effet, combattant de la pensée unique, Réda Sedikki met son esprit critique, sa culture et sa finesse d’esprit au service d’un seul en scène original et poétique. Sans céder à la vulgarité ni aux raccourcis faciles, le jeune homme a l’art et la manière de désacraliser les sujets les plus épineux, de mettre de la légèreté dans les thèmes les plus pesants et d’ouvrir notre esprit à une réflexion plus large.

Un talent de conteur. Il nous fait voyager d’un pays et d’une culture à l’autre, au gré des rencontres, des anecdotes, des belles surprises et des espoirs déçus qui ont jalonné son propre parcours. Hilarant dans le rôle du professeur de maths intégriste ; émouvant quand il nous parle de son amour pour la France et de cette notion malmenée de fraternité ; Réda Seddiki est avant tout d’un naturel et d’une simplicité qui le rendent attachant. Et pendant une heure, on rit, on sourit, on réfléchit, on voyage, on partage…

Deux mètres de liberté de Réda Seddiki se joue du 07 au 30 juillet au Festival d’Avignon Off, La Tache d’encre, tous les jours à 18h.

Retrouvez tous nos articles consacré au Festival Off d’Avignon ici

[Critique Théâtre] Prenez de la hauteur avec Réda Seddiki dans deux mètres de liberté

© La Tache d’encre

Advertisement
(Visited 104 times, 73 visits today)

Avis

9 A voir absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Un commentaire

Réagissez !