Critique Spectacle – La vie à l’envers : Jo Brami change le sens de votre existence !

0

La vie à l’envers est un spectacle interactif, entre sketchs et stand-up. Jo Brami – que nous avions récemment applaudi dans ‘Arrête ton char Ben-Hur‘ – nous propose ici de vivre notre vie dans l’autre sens, en commençant par la fin.

Un comédien qu’on adore. Disons le d’entrée de jeu : Jo Brami possède un capital sympathie qui fait que – quoi qu’il arrive – il nous sera difficile de passer une mauvaise soirée ! Et pour cause, en plus d’une interprétation sans fausse note et d’une présence généreuse, l’humoriste nous offre un spectacle rythmé, drôle et efficace. Et s’il interagit toujours avec malice et bienveillance avec son public, ces interactions peuvent parfois prendre une tournure assez inattendue !… Ce qui permet de révéler un autre de ses talents : celui d’improvisateur !

Une agréable surprise. Pas évident de faire original lorsqu’on s’attaque au one-man show. Et pourtant, ce spectacle y parvient par petites touches, et on rit de bon cœur devant certains sketchs. Notamment lorsque le comédien se livre à une chorégraphie de séduction dans une boîte de nuit ; ou lors de cette scène « romantique » où il a (heureusement !) le pouvoir de revenir dix secondes en arrière en claquant des doigts ! De quoi nous faire oublier les toutes petites longueurs par-ci par-là.  On passe un très bon moment… de la fin au début !

La vie à l’envers, de et avec Jo Brami, mis en scène par Eric Delcourt, se joue au Théâtre de Dix Heures, à Paris, tous les mercredis à 20h.

Critique Spectacle - La vie à l'envers Jo Brami change le sens de votre existence

Advertisement
(Visited 1 times, 2 visits today)

Avis

8 A voir
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.