Critique Searching – Portée Disparue : suspense en webcam

On connaît tous ces films au concept si puissant que le long-métrage qui le sous tend ne sait se montrer à la hauteur. Searching – Portée Disparue a tout pour être de cette espèce-là. On y suit au travers de sources entièrement informatisées (webcam, Skype, Facebook…) la quête d’un père de famille (John Cho), dont la fille a mystérieusement disparu.

S’attacher aux personnages. En quelques minutes introductives, Searching brasse une vie entière par le truchement d’un ordinateur. Cette astuce permet au récit de créer une filiation immédiate avec son spectateur, qui retrouve dès lors tous ces outils technologiques envahissants sous un jour nouveau. Et peut se laisser glisser dans une angoisse familière : la disparition d’un proche.

Une formule presque parfaite. Ménageant ses surprises et mené sur un tempo haletant, Searching tient quasiment du coup de maître lorsqu’il menace de s’achever sur une note amère. Maudit soit alors un twist final qui annihile le propos mature du récit, pour lui subsister un effet « waouh » des plus faux.

Searching sort le 12 septembre 2018 dans les salles françaises.

Avis

7.5 Haletant
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply