[Critique] Peaky Blinders saison 4 : Boardwalk fu**in’ Empire !

0

La saison 4 de Peaky Blinders vient de se terminer, et avec elle, la triste rencontre avec la mafia américano-sicilienne.

Tirée par les cheveux… Qu’il est bon de retrouver nos Peaky Blinders après les évènements opposant l’Economic League aux Soviétiques. Sauf que c’est maintenant la mafia qui menace la famille Shelby. Un retournement de situation qui semble un peu artificiel, dont le seul but est de mêler nos gangsters de Birmingham à un autre pan de l’Histoire de l’entre-deux-guerres, la Cosa nostra, dont les ramifications iront jusqu’à un certain Alphonse Capone. De quoi opposer deux gangs et nous offrir des trahisons, alliances et complots au sein des Peaky Blinders, mais dont l’issue demeure cousue de fil blanc et parfois un peu clichée.

… Mais terriblement maîtrisée ! Même s’ils semblent en perdition, jamais Steven Knight n’aura réuni un casting aussi réussi (jusqu’à présent) pour les Peaky Blinders qui s’offrent ainsi les services d’Adrien Brody et d’Aiden Gillen. La série assure son statut de pure réussite britannique où les longues focales hypnotisent et la narration particulièrement soignée nous projette dans une Angleterre abandonnant la crasse de ses rues pour les palaces de la modernité. Long live the Peaky fu**ing Blinders !

La saison 4 de Peaky Blinders est disponible intégralement sur BBC Two et Netflix.

Advertisement
(Visited 1 311 times, 123 visits today)

Avis

8 I'm Picky !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation, illustration et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Réagissez !