Critique One Punch Man saison 2 : méchant coup bas…

Diffusée sur ADN en simultané avec le Japon, la saison 2 de One Punch Man vient de se terminer, sans pour autant nous avoir laissé KO…

Saitama continue son bonhomme de chemin alors qu’un chasseur de héros fait son apparition… Après avoir englouti les 12 épisodes de cette seconde saison de One Punch Man, gratuitement depuis Anime Digital Network, on reste finalement sur notre faim. L’animé demeure de qualité et manie toujours humour désabusé et coups de poing dans la tronche avec habileté mais souffre d’un traitement graphique pas folichon.

Critique One Punch Man saison 2 : méchant coup bas…
©J.C. Staff

Pourtant, suivant toujours le shonen de Yusuke Murata à la lettre, la saison 2 de One Punch Man fait le pari risqué de mettre son protagoniste en retrait. Saitama n’apparaît plus dans l’ensemble des épisodes et devient presque un personnage secondaire, laissant les devants de l’animation à Genos pour distribuer des mandales exceptionnelles. Une originalité qui pouvait payer si on n’avait pas l’impression de tourner en rond.

Le coup de trop ?

En mettant son héros au second plan, les intrigues ont tendances à s’éterniser. Saitama se farcit tout un championnat d’arts martiaux avec le même schéma narratif sur 5 épisodes mais permet paradoxalement à son antithèse, Garoh, de briller. La quête du méchant, parfaitement jouissive, galère cependant à se concrétiser, sinon devant un triple épisode final monstrueux où Hiten Mitsurugi-ryu s’enchaînent sur des Kamé Hamé Ha dantesques. Sauf qu’on attend mais jamais ces cassages de tronches répétitifs ne deviendront autre chose que des teasings interminables. Peut-être qu’une saison 3 parviendra à redresser la barre que l’animation venait également rabaisser.

Critique One Punch Man saison 2 : méchant coup bas…
©J.C. Staff

Avec son changement de studio et de réalisateur, One Punch Man voit rouge, et salement. Le studio J.C Staff se débat sans posséder les moyens ou le temps dont avaient bénéficié les animateurs de Madhouse tandis que le réalisateur Chikara Sakurai tente de faire de son mieux avec de pauvres animations. Si l’ensemble reste correct, les traits hachurés à la va vite et une illustration figée ne parviennent pas à dynamiser les séquences d’action, qui sont pourtant le nerf du shonen. Un visuel qui nous faisait peur lors du season première et s’est révélé très loin de la qualité à laquelle la saison 1 nous avait habitué. Quel dommage.

Si ces nouveaux épisodes de One Punch Man continuent d’en faire un animé sympathique, toujours aussi fun et décomplexé, l’animation bâclée l’empêche de devenir aussi culte que la première saison.

La saison 2 de One Punch Man est disponible sur ADN.

Avis

6 forfait !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Axel PC

Entre deux passages sur le billard pour ressembler à l’arme X, ce créateur marginal allie réalisation et graphisme à l’écriture pour s’évader vers une galaxie lointaine. À l’affut de toute image mouvante, sa passion pour le cinéma et les séries ne s’estompe que pour fragguer quelques noobs.

Leave A Reply