[Critique] Lucky : un beau requiem pour Harry Dean Stanton

Acteur prolifique, John Carroll Lynch a franchi le pas pour passer de l’autre côté de la caméra. Pour Lucky, son premier essai, il dirige un monument du cinéma : Harry Dean Stanton, décédé il y a tout juste deux mois. Sans plus attendre, on peut dire que rare sont les acteurs qui ont eu la chance de terminer leur vie avec un aussi beau film.

Un vieux philosophe dans un long-métrage intimiste. C’est le récit d’un cow-boy solitaire qui vit de manière monotone dans une bourgade au milieu du désert. Stanton apporte son charisme unique au personnage, transcendant un récit sobre et subtil. C’est un film généreux et intelligent sur la vieillesse dont on ne ressort pas indifférent.

Héritier de David Lynch. On reconnait aisément l’influence du cinéaste de Mulholland Drive. D’ailleurs, il n’est pas étonnant de voir David Lynch au casting. Si John Carroll et David portent le même nom, ils ne sont pourtant pas de la même famille… Bref, trêve de digressions : Lucky est le plus remarquable des hommages qu’on puisse faire à Harry Dean Stanton et rien que pour cela, il faut aller le voir.

Lucky sort le 13 décembre 2017.

8,5

8,5 Excellent !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Nicolas Diolez

Leave A Reply