Critique LOL – Qui rit, sort ! – saison 1 : mort d’ennui

Avis

1.0 MALAISE
  • User Ratings (51 Votes) 5.8

LOL – Qui rit, sort, c’est Philippe Lacheau présentant un concept à succès venu du Japon adapté en France sur Amazon Prime Video. La plateforme poursuit ainsi brillamment son ambition en terme de représentation de ce qui se fait de pire au sein de la production française.

LOL – Qui rit, sort ! succède aux piteux Connectés, Brutus vs César et le récent Je te veux moi non plus, Amazon Prime Video semblant, à l’instar de son concurrent Netflix, évertué à présenter sur son catalogue le pire de la production hexagonale. Tandis que son adversaire aura su s’entourer de cinéastes et d’humoristes aussi talentueux qu’hétéroclites, de Fary au réalisateur de genre Julien Leclerq en passant par Sylvie Verheyde, auteur de l’ambitieux mais hélas manqué Madame Claude, Amazon Prime Vidéo, déterminé à rattraper son retard, semble vouloir coûte que coûte remplir son catalogue en laissant de côté toute réflexion artistique.

© Amazon Prime Video

MDR : Mort Du Rire

LOL : Qui rit, sort ! se présente donc comme un packaging fumeux des prouesses déjà (brillamment) accomplies par la plateforme. Réunissant ainsi au passage la très fructueuse Bande à Fifi, champions du box-office français ayant établi depuis le succès de Babysitting un véritable univers partagé et Inès Reg, déjà responsable de Je te veux moi non plus, Kyan Khojandi et Bérangère Krief, deux des plus attachants talents de la bande de Bref et la fine fleur de CLIQUE, Fadily Camara et Hakim Jemili ainsi que deux « poids-lourds » de la comédie française en la personne de Gérard Jugnot et d’Alexandra Lamy. Un sacré panel donc, pour une démonstration aussi éreintante que vaine étalée sur 6 heures et le même nombre d’épisodes avec un goût immodéré pour le malaise.

Parce que si l’on ne jugera pas les intentions, permettant ainsi au gagnant de décrocher la jolie somme de 50 000€ à des fins caritatives, le fond quand à lui se fait plus que détestable. Amazon Prime Video rejoint ainsi sur ce point son concurrent Netflix qui s’était déjà cassé les dents sur un concept réunissant plusieurs humoristes dans un lieu dit hanté nommé Jusqu’à l’aube. Le point commun entre ces deux propositions relevait ainsi de leur incapacité à proposer quoique ce soit d’autre que des réactions exagérées d’humoristes talentueux au bord de l’ennui confrontés à un concept aussi vide que pathétique.

Critique LOL - Qui rit, sort !, Saison 1 : Mort d'ennui
© Netflix

Ennui et supplice

Le malaise, palpable, d’observer Alban Ivanov taper sur des robinets tandis que l’hilarant Thomas VDB se goinfrait au buffet rejoint ainsi celui de voir Alexandra Lamy agiter les poils synthétiques de son entrejambe sous le nez de Tarek Boudali tandis que Gérard Jugnot s’épuise en de ridicules costumes à faire décrocher un sourire à l’assemblée, conscient lui-même au bout de plusieurs heures de l’inutilité de sa présence. Dans LOL : Qui rit, sort !, on se prend ainsi à espérer l’inverse opposé du concept : que les humoristes décrochent rapidement un sourire afin de stopper rapidement ce supplice.

De plus, sur les six heures de programme, énormément de moments, même passés par la « magie » d’un montage épileptique, ne suffisent à masquer les longs moments de vide d’humoristes laissés livrés à eux-mêmes. Même avec le fade Philippe Lacheau en chef d’orchestre, occupant ici le rôle d’un animateur passant son BAFA ayant épuisé son temps d’activités. Si l’on aurait pu imaginer mieux, avec quelques talents de l’improvisation comme Jonathan Cohen où même Eric Judor, on s’imagine rapidement qu’ils avaient sûrement mieux à faire ailleurs. Et on ne se permettrait pas de les en blâmer.

LOL : Qui rit, sort ! est disponible sur Amazon Prime Video depuis le 23 avril.

About Author

Cinéphile tout-terrain, mes quatre roues motrices me permettent une exploration culturelle loin des sentiers battus.

9 commentaires

  1. Noham Reinké on

    Je ne sais pas du tout d’accord amazon sors des très bons programmes. Et pour LOL moi j’ai bien rigolé. Je te veux moi non plus est super bien aussi

    • Et c’est tant mieux pour vous et nous ne nous permettrons pas de remettre en cause votre avis ! Cette critique, comme toutes celles proposées sur le site et en général ne sont que subjectives et ne reflète que l’avis de leur auteur !

  2. Bastien Noel on

    Article fumeux, sûrement écrit par des gens qui n’ont aucun humour , bravo à Amazon pour ce programme bien drôle et divertissant

    • Merci tout de même d’avoir lu la critique, et pour rappel elle n’engage que son auteur et ne se veut en aucun cas représentative d’un avis global. Libre à vous d’aimer le programme et d’encourager la plateforme !

  3. Moi j’ai bien rigolé pour les premiers épisodes mais je dois avouer que les deux derniers ont fut très long et on sait même pas qui a gagné de l’argent pour l’association Et pour laquelle

    • On partage votre avis sur l’entièreté de la saison, et pour le coup on connaît bien le nom du où des gagnant(s) et de leurs associations, regardez-bien !

  4. Tellement d’accord avec vous…. Malaise, malaise, pas drôle, orienté cul en permanence. Super déçu par des gens dont c’est le métier. Je me dis que finalement ça vole super bas en France niveau humour en cette période..,. Déçu

    • On partage (malheureusement) votre avis mais l’on vous invite à découvrir (par exemple) la première saison d’OVNI(s) disponible sur CANAL+ qui aura de quoi vous redonner de l’espoir !

  5. Critique facile, moi je l’ai regardé 2 fois et je pleurais de rire. Evidemment si on aime pas quelques personnes présentes dans le casting, on casse plutôt que de mettre en avant. Ici je pense que vous devez détester Philippe Lacheau du coup tout est de la merde, car c’est lui qui présente.

    « Gérard Jugnot s’épuise en de ridicules costumes à faire décrocher un sourire à l’assemblée, conscient lui-même au bout de plusieurs heures de l’inutilité de sa présence »

    On a franchement pas dû voir la même chose ! Gérard Jugnot ne se trouve pas inutile, mais se demande se qu’il fait avec une bande de jeunes à faire le con, mais il adore ça et il n’avait pas l’air de s’ennuyer !

Leave A Reply