Critique Livre – Cobayes : oserez-vous remettre un seul pied dans un hôpital ?

0

« Si la vie n’a pas de prix, la mort, elle, en a un. »

Cobayes est un thriller médical qui fait froid dans le dos. En effet, Robin Cook, spécialiste du genre, nous immerge dans les enjeux actuels majeurs du monde de la médecine. Là où argent et manipulation viennent dangereusement flirter avec l’éthique.

De la fiction à la réalité… Ça n’aurait du être qu’une banale opération du genou. Pourtant Carl ne se réveillera jamais de l’anesthésie. Et puisqu’il ne semble pas s’agir d’un cas isolé, sa petite amie se lance sans filet dans une enquête bien plus dangereuse qu’elle n’y paraît. Et si le trouble est présent tout au long du récit, c’est notamment du fait de la part de réalisme et d’anticipation qu’il contient. Car l’on ne peut s’empêcher de s’interroger sur l’existence possible de tels complots.

À peu près crédible. Si l’auteur ne nous épargne pas le jargon médical et ses termes techniques, cela ne gêne toutefois pas la compréhension ni la fluidité du récit. D’autant que l’atmosphère est souvent glaciale, ce qui nous immerge de manière efficace dans le cœur de l’intrigue hospitalière. On regrettera juste quelques situations un peu grossières, et des personnages secondaires qui semblent parfois n’avoir été posés là que pour les besoins de l’énigme. Malgré tout, on se laisse entraîner sans résistance jusqu’à la fin… où en tout cas jusqu’aux dernières pages du livre…

Cobayes, de Robin Cook, est paru le 01er juin 2017 aux Éditions Albin Michel.

[Critique Livre] Cobayes - oserez-vous remettre un seul pied dans un hôpital

© Éditions Albin Michel

Advertisement
(Visited 22 times, 1 visits today)

Avis

7 A lire
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.