Critique livre – Bulle d’été : un album jeunesse délicat et lumineux

Bulle d’été est l’histoire sensible d’un petit garçon livré à lui-même et à son imagination pendant les vacances scolaires.

L’ennui, c’est l’occasion de devenir curieux de ce qui nous entoure. Bulle d’été est un album jeunesse rempli de charme et de délicatesse, qui explore ce sentiment. Et qui le met au service du rêve et de l’imagination. Une parenthèse de poésie dans laquelle se blottir, dès 7 ans.

« Comme on est bien dans sa bulle d’été. Bien sûr, elle ne dure pas toujours. Mais quand elle éclate, on grandit un peu. »

Une histoire simple et sensible

Pendant les grandes vacances, un petit garçon passe ses journées seul, dans sa Bulle d’été. Pour s’occuper, il regarde des films interdits, dessine les monstres qu’il y voit, repêche les créatures tombées dans la piscine à l’abandon, ou encore enfourche son vélo pour aller nourrir les chats du quartier. Et puis il y a Lily, qu’il croise parfois, mais à qui il n’ose pas parler. Souvent, son imagination déborde et tout se mélange dans ses pensées : les chats, les dragons des films, les créatures de la piscine, Lily. Pourtant, l’été touche à sa fin. Et il va falloir abandonner tout ça pour retourner à l’école. Mais qui sait quelle surprise l’y attend !

Critique-livre-Bulle-dété3.jpg

Un album à contempler

C’est déjà au niveau de la couverture que le coup de cœur se passe. En effet, toute la poésie et la douceur contenues dans l’album s’y reflètent déjà. Dès les toutes premières illustrations, on est absorbés par les dessins aux tons chauds et lumineux réalisés aux crayons de couleur. Chacune d’elles donne envie de s’y attarder, de se laisser imprégner par tout ce qui s’en dégage, par tout ce qu’elle évoque. Il émane de ces pages quelque chose de doux, de tendre, de presque mélancolique. L’atmosphère est si bien dépeinte qu’il semble que l’on peut entendre le silence qui accompagne la solitude, les battements d’ailes de l’oiseau venu picorer sur le bord de la piscine, ou encore le son régulier des abeilles occupées à butiner.

Les émotions sublimées

Il y a peu de texte dans cet album, mais l’histoire est d’une grande richesse. Notamment du point de vue des émotions. Le travail de l’auteur-illustrateur Florian Pigé est remarquable et parvient à une harmonie parfaite entre l’histoire des mots et celle des images. La solitude – qui peut d’abord susciter de la tristesse – est rapidement présentée comme un espace propice à l’imagination, à la créativité et au partage. Le rapport à la nature et aux animaux est également au premier plan, avec tout ce que cela implique implicitement de respect de l’autre, d’harmonie avec l’environnement, et de curiosité à l’égard de ce qui est différent de nous. Avec, comme cerise sur le gâteau, une jolie note d’espoir pour clôturer le récit. Une bulle d’été et de poésie qui séduira petits et grands.

Bulle d’été, de Florian Pigé, est paru le 22 août 2019, aux Éditions HongFei Cultures.

Critique-livre-Bulle-dété

Avis

9 A lire !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply