Critique Les Incognitos : du Pigeon Impossible, classique mais fun

Après l’Âge de Glace, Epic, Rio ou encore Ferdinand, le studio Blue Sky fraîchement acquis par Disney livre son nouveau film, Les Incognitos !

Se plaçant dans le monde de l’espionnage, Les Incognitos nous fait suivre 2 personnages opposés : l’agent Lance Sterling (doublé par Will Smith en VO), espion classe et badass accro aux explosions, et le jeune Walter Beckett (doublé par Tom Holland en VO), un inventeur farfelu, philanthrope et dont le meilleur ami est un pigeon.

2 compagnons de fortune qui vont se retrouver traqués par le gouvernement et par Killian, un vilain doté d’une armée high-tech et d’un bras mécanique. Le tout se compliquera vite lorsque Lance Sterling est accidentellement transformé en pigeon, lançant le début d’une aventure rocambolesque autour du globe.

Critique les Incognitos
© Blue Sky Studios

Inspiré du court-métrage Pigeon Impossible et réalisé par 2 animateurs de longue date de Blue Sky, Les Incognitos ne réinvente pas la roue du genre. On est dans une aventure très bien rythmée, avec de l’humour très bien dosé ainsi que de l’action bien mise en scène. Le canevas est classique : 2 personnages opposés vont se rapprocher et devenir amis dans cette aventure, pour aboutir à un apprentissage intérieur respectif.

On pourrait se dire que c’est dommage de changer un personnage de super-espion charismatique en pigeon pour tout un film. Hors ce n’est pas le cas, le film offre un temps de présence conséquent pour les 2 facettes de Lance Sterling, et ne tombe pas dans le cliché éculé de la métamorphose seulement à la fin, offrant donc une certaine variante dans la structure narrative.

Pigeon Impossible

Monde de l’espionnage oblige, le film joue très bien des divers codes du genre ainsi que de ses divers éléments (une base secrète de méchant, un vilain au design singulier, une voiture high-tech à la James Bond et plein de gadgets). Un rafraichissement étant donné que les films d’animation ont rarement abordé ce terrain là (mis à part les Indestructibles en 2004).

La grande force du film reste bien sûr les 2 personnages principaux : interaction savoureuse et bonne complémentarité, l’alchimie fonctionne à merveille. Le film offre par ailleurs un discours sur les conflits dans le monde et sur la loi du plus fort, via une approche pacifiste bienvenue.

Critique les Incognitos
© Blue Sky Studios

On pourra déplorer un final certes plaisant, mais classique et attendu. Les personnages secondaires restent également peu utilisés, mais Les Incognitos n’use d’aucun élément superflu ou en trop, lui conférant une efficacité louable.

Doté d’une BO de Theodore Shapiro & Mark Ranson funky et entraînante, d’une animation et d’une direction artistique singulière, ainsi que de scènes d’action bien mise en scènes, Les Incognitos fait office de retour plutôt gagnant pour Blue Sky Studios. Une aventure charmante, fun et efficace, avec un vrai capital sympathie pour ces personnages : une bonne pioche pour cette fin d’année !

Les Incognitos est disponible en salles le 25 Décembre 2019

Avis

6.5 Sympathique et fun
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Charley

Cinéphage, sériephile, nerd, gamer, médic...un touche-à-tout qui reste un grand rêveur !

Leave A Reply