[Critique] HIM S01 : l’émouvante jeunesse d’un mutant britannique

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Alors que la Fox produit Legion, la petite chaine britannique, ITV, nous a offert HIM. Une pépite émotionnelle qui dépeint, sur 3 épisodes, la jeunesse réaliste d’un télépathe dans un récit intime.

Une situation banale. La force de HIM réside dans son aptitude à dépeindre une situation extraordinaire au milieu d’un contexte ordinaire, à savoir un jeune télépathe qui se remet péniblement du divorce de ses parents. Contrairement à n’importe quel show super-héroïque, l’intérêt n’est pas de montrer le protagoniste (touchant Fionn Whitehead) devenir un héros ou affronter des super-vilains, mais de parvenir à avoir une vie normale et de se comprendre lui-même, son pouvoir n’étant qu’une source supplémentaire de complications émotionnelles.

Un résultat surprenant. Cependant, malgré un récit ancré dans une réalité dramatique, le matériel super-héroïque demeure l’aspect déterminant de HIM. Le personnage doit réussir, malgré sa dure vie de famille recomposée, à comprendre son pouvoir et ce pour faire le bien. Une vision surnaturelle qui n’est finalement là que pour renforcer le fait qu’une vie adolescente est le vrai challenge dont chacun doit réussir à s’émanciper, pour finalement trouver sa place. Le véritable pouvoir étant le choix que chacun effectue pour y parvenir.

HIM est disponible en intégralité sur ITV.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.