[Critique DVD] The Major : Russie + corruption = 4

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Corruption et Russie fonctionnent dans l’imaginaire collectif comme 2 + 2 = 4, et les cinéastes russes sont les premiers à parler de cette triste situation. En 2014, le film de Andreï Zviaguintsev, Léviathan, faisait un portrait dramatique de la condition des plus pauvres dans un système corrompu. On vous prévient d’emblée : ce n’est pas The Major qui va remettre en question votre perception du pays de Vladimir Poutine…

Tout commence par un accident : le capitaine de police Sergey Sobolev écrase et tue un enfant sur la route alors qu’il se rendait à l’hôpital voir sa femme qui a accouché. Son premier réflexe est de camoufler le crime avec l’aide de ses collègues, mais petit à petit les remords vont le tourmenter jusqu’à le pousser à une « extrémité » : être honnête (!).

Le metteur en scène, Yuriy Bykov, aussi compositeur, monteur et scénariste – rien que cela – porte le film sur ses épaules. À l’image de l’efficacité de son créateur multifonction, l’œuvre ne perd pas son temps dans les intrigues secondaires inutiles et accorde un répit au spectateur qu’au générique de fin. Du polar sombre et pessimiste comme on les aime. À ne pas manquer !

The Major sort en DVD le 18 août 2015.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.