[Critique DVD] Prémonitions  : on ne l’avait pas vu venir

Pinterest LinkedIn Tumblr +

À rebours de l’avis de notre rédacteur à la sortie des salles, on découvre Prémonitions à sa sortie sur galette et s’il y a effectivement des pointes de déjà-vu, ce thriller un poil fragile parvient quand même à faire le job.

Pour sa première à l’américaine, Afonso Poyart ne s’épargne pas les clichés et les facilités dans ce petit jeu du chat et de la souris où flotte un parfum de série B. Le scénario est des plus convenus et le trio de flics se passe la patate chaude en évitant la casse. À ce titre Antony Hopkins, bien que toujours charismatique, se laisse un peu aller au minimum syndical.

Si le réalisateur patine pour filmer les dialogues, il se montre bien plus performant lors des scènes de prémonitions où le montage fait son petit effet. Arrivé sur le tard, Colin Farrell donne un second souffle à Prémonitions, non seulement par son interprétation, mais en lui insufflant du rythme et de la réflexion. Et ça, on ne l’avait pas vu venir.

Prémonitions est sorti en vidéo le 20 janvier 2016

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.