[Critique] Dangerous Housewife mais pas Desperate

Nouvelle comédie tout droit sortie du stock d’OVNI VOD de Sony, Dangerous Housewife aligne un casting assez renommé avec Katherine Heigl (Kiss & Kill), Patrick Wilson (Conjuring) et Jordana Brewster (Fast & Furious). Les deux derniers servant clairement de faire-valoir à la première.

Comment ne pas tout de suite accrocher au personnage de Katherine Heigl ? À elle seule, ce mélange entre Dexter et Bree Vandekamp fait tout le sel de ce Dangerous Housewife. Faussement présentée comme secondaire, laissant la caméra s’affairer avec un Patrick Wilson caricatural au possible, cette maniaque sociopathe nous offre les meilleures scènes, ne laissant aux autres que les restes.

Car sans ce petit côté humour noir jubilatoire, le long-métrage d’Anthony Burns ne déclenche pas l’enthousiasme général. Jordana Brewster se montre une nouvelle fois sous-exploitée, Patrick Wilson en fait, certes volontairement, des tonnes à en devenir navrant et le final facile et expéditif gâche un peu le charme que ce Dangerous Housewife avait réussi à obtenir.

Dangerous Housewife sort le 6 mai en téléchargement définitif et le 13 mai 2015 en VOD

Avis

7 Pour le charme piquant de Katherine Heigl
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply