[Critique croisée] Melodrama de Lorde / Truth is Beautiful Thing de London Grammar

0

Toujours difficile d’accoucher d’un deuxième album lorsque le premier a été porté aux nues. C’est pourtant le cap que devait franchir London Grammar avec Truth Is Beautiful Thing et Lorde avec Melodrama, second essai réussi pour l’un, plus mitigé pour l’autre.

Combat de voix. Puissance des graves pour Ella Marija Lani Yelich-O’Connor (aka Lorde), suavité et magnétisme pour Hannah Reid (à la tête du trio londonien), les deux chanteuses possèdent une signature vocale reconnaissable entre mille. A tel point que London Grammar ne se prive pas pour sur-exploiter son atout majeur, la voix d’Hannah donc, au détriment des émotions et des parties instrumentales, réduites le plus souvent à un minimalisme timoré et sans saveurs (exception faite de Big Picture, plutôt réussi).

Combat d’émotions. Le Melodrama de Lorde est plus ambitieux, plus dense, naviguant entre mélodies catchy (Green Light, Homemade Dynamite) et balades plus personnelles (Liability). Si l’album reste dans la lignée de son premier EP Pure Heroine, Lorde a le mérité d’évoluer pas à pas avec des titres plus dansants, alors que ses confrères londoniens, encore trop timides, restent dans leur zone de confort et ne convainquent pas.

Melodrama de Lorde est sorti le 16 juin 2017

Truth Is Beautiful Thing de London Grammar est sorti le 9 juin 2017

Advertisement
(Visited 353 times, 1 visits today)

Avis

6.3 Mitigé
  • Melodrama de Lorde 7.5
  • Truth Is Beautiful Thing 5
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Bronco

Si je suis chargé de la critique de galettes en tout genre, cinéma et musique forment les deux mamelles de ma culture. D'Abba à Zappa, d'Alien à Zoolander, tout y passe, rien (ou presque) ne trépasse.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.