[Critique] A Company Man, une sanglante déception

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Vendu comme un thriller sanglant et ultra-violent, A Company Man reste pourtant un long-métrage pauvre et peu développé. Explications.

Ji-seob So campe un ersatz de Ryan Gosling à la sauce Drive : tueur à gages silencieux, mystérieux, et beau gosse en prime. Alors qu’il cherche à raccrocher, il devient la cible de ses supérieurs. S’en suit une vengeance purement mécanique, difficilement crédible aux vues du personnage présenté.

Le scénario, bancal, perd le spectateur avec de multiples protagonistes n’ayant aucun grand impact sur la narration. Quant à la réalisation dynamique qu’on associe habituellement au genre, c’est également une déception. Les chorégraphies, certes réussies, laissent de côté le montage, les cadrages et autres artifices qui auraient empêché la catastrophe.

Malgré l’arrivage massif de thrillers sud-coréens en Europe, il faut savoir y faire du tri.

A Company Man est sorti le 23 octobre 2013 Direct to DVD.

Article écrit par Cécile Ravidat.

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.