Cannes 2021 – Jour 6 : Ce Festival ne déçoit pas (si on oublie Sean Penn)

Je dois bien admettre que le niveau de cette sélection cannoise est de haut vol. À part Sean Penn qui s’évertue à livrer le plus mauvais long-métrage en compétition avec passion, je n’ai pour le moment découvert que de très bons morceaux de cinéma. Certes, il reste deux jours avant la fin de la compétition de ce Festival de Cannes 2021, mais je touche du bois. Sauf que je n’ai pas de bois autour de moi, donc je m’attends à une journée horrible demain.

J’ai trois beau prétendants à la Palme d’or dans mon sac : Drive My Car, Red Rocket et Un héros. Autant dire qu’aucun de ces films ne va gagner de prix parce que le jury regarde toujours mon avis avant d’émettre le sien afin d’éviter de mettre un quelconque long-métrage que je défends dans sa liste. C’est une évidence. Pour preuve, c’est ma 5G interne gentiment implantée par le vaccin Pfizer et Bill Gates qui m’a donné ces infos. Totalement irréfutable.

Je tiens à mentionner qu’Asghar Farhadi, le réalisateur d’Un héros, est aussi intelligent et passionnant que son œuvre. La conférence de presse a donné lieu à des conversations pertinentes sur la place des réseaux sociaux dans la société et sur le rôle du thriller dans sa narration – ce qui est essentiel pour lui afin d’être accessible à tous et à toutes. Cela change de certaines conférences où les acteurs et réalisateurs se battent pour avoir la meilleure répartie. Allez, pour finir voici deux photos du réalisateur iranien prises par bibi.

Retrouvez tous nos articles sur le Festival de Cannes 2021 ici

About Author

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Leave A Reply