Cannes 2018 - Critique The Spy Gone North : la guerre d'espionnage entre la Corée du Nord et du Sud - L'Info Tout Court

Cannes 2018 – Critique The Spy Gone North : la guerre d’espionnage entre la Corée du Nord et du Sud

0

Le réalisateur Yoon Jong-bin poursuit une carrière bien entamée (après l’excellent Kundo) avec un thriller d’espionnage entre la Corée du Nord et du Sud, The Spy Gone North. Malgré un classicisme de tous instants, le long-métrage a des atouts de poids.

Quelle histoire ! Dans les années 90 la tension est grandissante entre les deux Corées, mais un agent infiltré va paradoxalement permettre un réchauffement des relations entre elles. Il est impossible de résumer ce film de 2h20 à la narration dense en quelques mots, mais l’analyse de la corruption, de la situation en Corée du Nord mais aussi du Sud, se révèle absolument passionnante – qui plus est parfaitement d’actualité.

Des personnages hauts en couleurs. Déjà dans Kundo le cinéaste savait donner de la consistance à ses personnages. The Spy Gone North tourne autour d’une poignée d’acteurs qui se méfient tous les uns des autres – pour de bonnes raisons. Même si les ficelles sont parfois convenues, le film prend une belle ampleur jusqu’à un final qui ne laisse pas de marbre.

The Spy Gone North n’a pas encore de date de sortie chez nous

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival de Cannes 2018 ici

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

8 Sympa !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Nicolas Diolez

Rédacteur à la recherche de la moindre trace de génie sur pellicule et qui vit selon un axiome très précis : « un jour sans critiquer Michael Bay est un mauvais jour, mais un jour sans encenser Martin Scorsese en est un bien pire. »

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.