[Cannes 2017] Faute d’amour, premier coup de foudre du Festival

0

On  ne peut pas dire qu’Andrey Zvyagintsev soit un réalisateur productif avec seulement cinq films en 14 ans, par contre on peut aisément affirmer qu’il est l’un des plus virtuoses cinéastes de notre époque. Faute d’amour s’inscrit dans la lignée de ses précédents longs-métrages, alors si vous vous êtes ennuyés devant Le Bannissement et Léviathan ,

Ce contenu premium est limité aux abonnés uniquement

Ce contenu est actuellement réservé aux abonnés

Débloquez ce contenu avec Multipass
(Visited 116 times, 4 visits today)

Avis

8,5 Puissant !
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Allan Blanvillain

L’homme à tout faire du site chargé de veiller à ce que l’info ne soit jamais trop longue et n’hésitant pas à priver les coupables de desserts. Car comme dirait Chuck Norris : un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

Réagissez !