Avignon 2018 – Voyage dans les mémoires d’un fou : un seul en scène transcendant

0

Voyage dans les mémoires d’un fou est un seul en scène poétique et captivant qui nous bouscule. Le rythme est soutenu, le propos est dense et nous parle de la vie, sans temps mort. Vie passée ou fantasmée, quand la mémoire s’emballe et réinvente, quand la folie guette.

Une performance admirable. Le talent du magnétique Lionel Cecilio est aussi éblouissant que sa plume. Il nous emmène dans un voyage intérieur d’une sincérité troublante, rythmé par des rencontres surprenantes. Il interprète plusieurs personnages avec un tel talent que l’on ressort de la salle avec le sentiment d’avoir vu plusieurs comédiens sur scène. Et on rit aussi, comme dans la scène jubilatoire – et pas si folle que ça – de la rencontre avec Dieu !

Un texte d’une rare puissance. Les mots sont vibrants et se lient les uns aux autres pour écrire une partition éblouissante. On est profondément touchés par la beauté et la sensibilité de cette prose, par l’authenticité qui s’en dégage. Car, en virtuose de la plume, l’artiste manipule les mots avec une habileté désarmante. Il nous offre un moment rare et d’une sincérité troublante. Une réflexion passionnante, bouleversante sur la vie, les rêves, et la folie. L’un de nos coups de cœur de ce festival !

Voyage dans les mémoires d’un fou, avec Lionel Cecilio, se joue du 5 au 29 juillet au Festival Off d’Avignon, au Théâtre des Corps Saints, à 19h25. Relâche le jeudi.

Retrouvez tous nos articles consacrés au Festival Off d’Avignon ici.

Avignon 2018 - Voyage dans les mémoires d'un fou

© Facebook / Voyage dans les mémoires d’un fou

Advertisement
(Visited 1 times, 1 visits today)

Avis

10 A voir absolument
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Mélina Hoffmann

Les rubriques littérature et théâtre : c'est moi ! Je suis une rédactrice qui ose (mettre sa vraie photo ! C'est déjà ça.) J'aime les beaux mots, les belles histoires, les belles rimes, et les G Squad. Mon livre préféré ? Oui-oui à la plage, sans hésiter. Pour le suspense. Surtout à la fin, quand le château de sable...

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.