Test Tales of Vesperia definitive edition, retour d’un épisode légendaire !

0

Plébiscité par quasiment tous les joueurs lors de sa sortie en 2008, Tales of Vesperia revient sur le devant de la scène dans une édition définitive. Celle-ci égale-t-elle la version originale ?

L’expression « garder espoir » illustre parfaitement ce Tales of Vesperia. Les fans attendaient son retour depuis plus d’une dizaine d’années et Bandai Namco l’a finalement fait. Il faut savoir qu’à ce jour, les aficionados de la série considère cet épisode comme l’un des meilleurs, et à juste titre…

Tales of Vesperia : le JRPG dans toute sa splendeur.

L’histoire de cet épisode se déroule dans le monde de Terca Lumeiris où l’Aer (sorte de miasme magique) est la base de la création de la planète et de tous les êtres vivants, humains et créatures. Sauf qu’un tragique événement se profile, menaçant ses habitants. Sans être très original, le scénario fourmille de détails bien pensés et propose enfin un protagoniste principal quelque peu… antipathique.

Ce dénommé Yuri Lowell te surprendra plus d’une fois à cause des choix plus que discutables qu’il prend au cours de l’aventure. De ce point de vue, son personnage se rapproche de Velvet dans Tales of Berseria. Malheureusement, les autres héros n’échappent pas aux codes (utilisés maintes et maintes fois) des chevaliers héroïques, du pouvoir de l’amitié et de l’aspect gnan-gnan de la princesse. Certes, leurs aventures se révèlent intéressantes à suivre, mais il manque cette petite touche d’originalité.

https://orig00.deviantart.net/47fd/f/2016/245/9/c/tumblr_inline_o2i1ck7myd1td62kx_540_by_bcpupu-dag9ilf.gif

Au niveau du gameplay, cet opus reprend les bases de la licence tout en les améliorant. Les combats s’avèrent dynamiques, nerveux et très tactiques. Tu contrôles un personnage tandis que les trois autres sont gérés par l’IA. Sache que tu peux donner des ordres à tes compagnons pour qu’ils changent de stratégie. La plupart des affrontements se révèlent faciles mais les bosses risquent de te donner du fil à retordre, tant la difficulté grimpe de deux crans à chaque fois.

Tes personnages montent évidemment de niveau au fur et à mesure des combats et débloquent de nouveaux artes, sorte de techniques spéciales plus ou moins dévastatrices. C’est à ce moment-là que le titre dévoile tout son potentiel en terme de gameplay : en fonction de la combinaison d’artes lancés en combat, les personnages effectuent de puissantes attaques nommées Mystic Artes qui peuvent renverser drastiquement la tendance. Attention, les ennemis (principalement les bosses) peuvent également te terrasser avec. Prudence est mère de sûreté, comme on dit…

Tales of Vesperia : une édition féérique et colossale.

Il est grand temps de parler des éléments apportés dans cette édition définitive de Tales or Vesperia. Tout d’abord, les graphismes cel-shading ont été revus à la hausse : ce n’est pas extraordinaire mais cette refonte a le mérite d’être propre et maîtrisée. On apprécie également la fluidité améliorée par rapport à la version originale qui flatte volontiers la rétine. Cependant, on a vite été agacé par les temps de chargement bien trop présents. Même s’ils ne durent que quelques secondes, ils deviennent rapidement pénibles quand on enchaîne les changements de lieux.

Autre « nouveauté » de cette édition et pas des moindres : la légendaire possibilité de choisir entre les doublages anglais ou… japonais. Bien que la version anglaise soit assez réussie, on ne peut que féliciter la prestation des doubleurs japonais. En dehors de ça, les musiques s’avèrent toujours aussi excellentes et les nouvelles ne nous ont pas déçus. D’ailleurs, si tu te créés une playlist composée de certains morceaux de cet épisode, ne t’inquiète pas : c’est normal !

https://thumbs.gfycat.com/ImmaculateBlondAgouti-small.gif

Autre point qui va te rassurer : tu en auras largement pour ton argent ! Avec plus de 70 heures de jeu (et encore, on est gentils) rien que pour le scénario principal, tu peux pratiquement tripler le nombre si tu comptes le terminer à 100%. Entre la multitude de quêtes annexes (pas toujours passionnantes, mais soit), les titres, les bosses inédits et les nouvelles zones, tu auras de quoi t’occuper. Mieux encore : tu ne risques pas de te lasser tant la liberté est présente (après un certain cap du scénario principal, cela va de soit).

Pour finir, la frustration ressentie par une pléthore de joueurs en 2008 est partie. En effet, nous ne pouvions pas incarner Flynn, personnage très apprécié des gamers. Cela peut être considéré comme un petit ajout de cette version mais crois-nous, elle fait absolument toute la différence. Sois sûr d’une chose : il ne te décevra pas ! Comme quoi, on a eu raison de « garder espoir »…

Sans hésitation, Tales of Vesperia garde sa place de meilleur épisode de la série et, avouons-le, nous sommes rassurés !

Advertisement
(Visited 1 times, 24 visits today)

Avis

8.5 Edition féérique !

Tales of Vesperia definitive edition est disponible depuis le 11 janvier 2019 sur PC, PS4, Xbox One et Switch.
Jeu testé sur Switch.

  • Graphisme 8
  • Bande-son 9
  • Gameplay 10
  • Durée de vie 10
  • Scénario 7
  • Originalité 7
  • Votre avis (0 Vote) 0

À propos de l'auteur

Guillaume Chéti

Jeune padawan en quête de nouvelles aventures rocambolesques, j'ai été bercé par les jeux vidéo avant même de savoir marcher. Amateur d'action, d'aventure, d'horreur et de RPG en tout genre, je ne boude pas pour autant les autres catégories videoludiques qui regorgent d'idées originales.

Réagissez !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.