Test Moonlighter : viser la lune ? Même pas peur !

Depuis plusieurs années (et pour notre plus grand plaisir) le marché des jeux indépendants s’intensifie drastiquement. Les gars de Digital Sun Games nous ont concocté un petit jeu nommé Moonlighter. Une réussite stellaire ?

Avoir une âme mercantile. Le titre prend place dans le village de Rynoka, où tu contrôles Will, un modeste marchand, en quête d’aventure (et de pognon). Le scénario ne casse pas trois pattes à un canard, mais à le mérite d’exister. L’univers se révèle épuré et plutôt coloré, un plaisir pour nos petits yeux. Les graphismes remplissent leur part du marché en étant clairs et lisibles en toutes circonstances. Moonlighter propose une bonne durée de vie à partir du moment où tu adhères à l’univers (malgré l’absence d’un post-game fourni).

Un seul mot d’ordre : l’exploration. Le but du jeu est simple : développer votre magasin et la ville tout en parcourant les donjons dans l’optique de récolter des matériaux. Tu passeras donc la moitié de ton temps dans les donjons (au faible nombre de 5) et l’autre moitié dans le village. Le gameplay se révèle très efficace et intuitif malgré quelques défauts assez pénibles (la gestion de l’inventaire et l’arc bien trop cheaté). La difficulté évolue de façon intelligente au fur et à mesure de ton avancée, sans que tu te retrouves bloqué (ou presque).

Moonlighter n’a pas à rougir face à ses concurrents indépendants et te plaira si tu aimes partir à l’aventure !

 

[review position="bottom"]

About Author

Guillaume Chéti

Leave A Reply