[Test] Battlefield 3, à corps perdu dans la bataille !

Pinterest LinkedIn Tumblr +

Battlefield 3 récupérait plus d’une soixantaine de récompenses avant même sa sortie. Six ans après Battlefield 2, le titre de DICE revendique clairement sa place de leader face à Call of Duty dans les FPS militaires réalistes…

Les équipes des développeurs et le moteur Frostbite 2 font merveille. DICE déploie sous nos yeux des prouesses graphiques à travers Téhéran, Paris ou New-York, sur des paysages immenses, destructibles et ultra détaillés. Si la musique ne fait pas vraiment dans la nouveauté en remixant les thèmes des opus précédents, elle conserve un petit côté épique, supplantée dans le feu de l’action par les effets sonores : claquement des mitrailleuses, bruits de pas et respiration des soldats qui résonnent avec justesse et réalisme.

Le scenario plus élaboré que lors des derniers épisodes, s’avère louable, même si le résultat manque cruellement d’intérêt et s’achève après 7 heures de jeu. En multi, 6 missions coopératives, valables sur 9 cartes, accueillent jusqu’à 64 joueurs. Variée et équilibrée, chacune offre une multitude de possibilités : difficile de faire le tour des grandes map en une seule partie, même si le joueur a toujours à disposition de nombreux moyens de locomotion pou démultiplier la stratégie des combats.

Avec toutes ces qualités, on comprend facilement les nombreuses récompenses offertes à Battlefield 3 !

Share.

Leave A Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.