[Critique] Rush : Ron Howard en pole position

Oubliez les baisses de régime de Ron Howard ces dernières années, le réalisateur change de vitesse et nous livre Rush, biopic spectaculaire et vibrant. Le film retrace la rivalité de James Hunt et Nikki Lauda, deux célèbres pilotes de F1 que tout oppose. L’occasion pour le cinéaste de nous montrer qu’il en a encore sous le capot en terme de mise en scène. À la limite du documentaire hors des pistes, Rush se sublime lors de ces affrontements menés à 450Km/h. Fan ou profane de ce sport automobile, on reste cloué à notre fauteuil.

Dans la peau de ces deux rivaux, Chris Hemsworth et Daniel Brühl livrent des prestations saisissantes psychologiquement et physiquement. Mais la force de Ron Howard reste son absence de parti pris. Entre la tête brûlée et l’intellectuel, notre cœur balance systématiquement. Chacun pousse l’autre à se dépasser, tels deux frères ennemis, et au-delà de la simple chamaillerie, deux visions, deux façons de vivre ce sport se confrontent.

Rush représente à la fois l’une des meilleures œuvres de Ron Howard, et sans doute le meilleur film sur la Formule 1. De quoi avoir envie de se rasseoir devant sa télé le dimanche et d’attendre le début de la course.

Rush est en salles depuis le 25 septembre 2013.

Avis

8.5 A voir !
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply