[Exposition] La mauvaise réputation : quand le mal fascine

Comment des figures emblématiques répulsives, controversées, peuvent-elles devenir des icônes ? Dans La mauvaise réputation, le célèbre artiste français de street art Christian Guémy, alias C215, met en lumière nos paradoxes.

Plus de 70 portraits. L’ambition de La mauvaise réputation est de nous faire réfléchir sur notre société et sur ses symboles. De nous demander pourquoi la noirceur de certaines personnalités – politiques, culturelles, médiatiques – peut être à ce point attirante, voir fascinante.

De l’art dans le fond et la forme.  En effet, les supports utilisés par l’artiste font partie intégrante des œuvres et orientent leur lecture. On retrouve par exemple le portrait d’Oussama Ben Laden sur une boîte noire d’avion, tandis que Cyril Hanouna s’étale sur des paquets de pâtes, en référence à une célèbre séquence qui avait fait scandale. C215 frappe fort avec cette expo. D’ailleurs, l‘artiste, qui défend un art libre a précisé, lors du vernissage de La mauvaise réputation, avoir eu carte blanche.

Cette exposition très personnelle est conçue comme une descente aux enfers où on s’abîme étage après étage depuis des choses du marketing du mal jusqu’à sa plus profonde et insondable réalité. C215

L’exposition La mauvaise réputation se déroule du 20 mai au 1er juillet à La Galerie Openspace.

Avis

9 A NE PAS RATER
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Mélina Hoffmann

Leave A Reply