[Critique] I wish – Faites un vœu : ne souhaitez pas avoir peur

Gentiment innocent pour une adrénaline assez molle, I wish – Faites un vœu, de John R. Leonetti (Anabelle), ne procure pas l’intense frisson attendu. Peu d’imprévisible pour trop d’invisible, la tension ne prend pas et l’angoisse s’évapore dans le rire. Un pari décevant pour un film de genre censé offrir du sensationnel, du surprenant et du terrifiant.

Même pas peur ! Si l’idée de départ était excellente, avec ses sept souhaits maléfiques construits comme parfait fil conducteur, le scénario manque cruellement de fantaisie et d’inattendu. Chaque scène suit des codes très précis, toujours les mêmes, dont on se lasse rapidement. Rien ne sort de l’ordinaire réalisation horrifique, atrocement surexploitée. Musique sinistre, grincement de porte, flashs lumineux et autres outils de l’industrie de la terreur sont utilisés à outrance, ce qui enlève à I wish tout réalisme et crédibilité.

Un univers pourtant bien défini. Au-delà des erreurs de mise en scène, le décor fait illusion. Le cadre lycéen fonctionne avec toute sa cruauté et ses pensées malsaines. La psychologie et le caractère des personnages s’articulent avec fluidité, malgré des clichés ridicules du monde adolescent. Dommage, que le ton candide vienne saupoudrer le tout d’une niaiserie navrante.

I wish – Faites un voeu sort le 26 juillet 2017 dans les salles.

Avis

4 Naïf
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply