[Critique DVD] Ugly, ouvrons les yeux

Il ne faut pas plus qu’une simple introduction à Ugly pour imposer autant son rythme haletant qu’une narration dense, où un point départ tout simple (une fille se fait enlever) conduit à un enchevêtrement narratif complexe.

Remarqué avec sa fresque intitulée Gangs of Wasseypur, Anurag Kashyap retrace sur deux heures tendues et noires l’attirance des classes moyennes indiennes pour l’argent et la désormais fameuse crise des valeurs qui l’accompagne. Pourtant, point de théorie intellectuelle à l’appui ici puisque c’est au travers du genre policier que Kashyap radiographie une déliquescence tristement réelle.

Maitrisé de bout en bout, notamment en ce qui concerne une mise en scène à la fois maniérée et toute au service d’un compte à rebours frénétique, Ugly malmène son audience pour mieux faire passer son message et le percuter durablement en fin de parcours. Quitte d’ailleurs à multiplier les circonvolutions narratives au mépris (parfois) du bon sens.

Ugly est disponible en DVD et Blu-Ray depuis le 3 Février.

Avis

7.8 À ne pas rater

Après Still The Water, Blaq Out signe une nouvelle fois une édition de référence: les couleurs chaudes de l'Inde ou les suées nocturnes ne montrent aucune faiblesse et le mixage sonore parfois chargé reste d'une grande finesse. Dommage alors que pour seul bonus nous ne trouvions qu'une très intéressante interview de 14 minutes de son réal'.

  • Film 8
  • Image 9
  • Son 9
  • Bonus 5
  • User Ratings (0 Votes) 0

About Author

Avatar

Leave A Reply